Conseils et astuces enfants

Education, alimentation, activités...

Enfants et écrans : nos conseils pour garder le contrôle

À quel âge faut-il mettre un téléphone portable pour la première fois dans la main de nos enfants ? Existe-t-il réellement des technologies adaptées aux tout-petits ? La télévision et les programmes pour enfants sont-ils vraiment inoffensifs ? Autant de questions que ne devaient pas se poser les parents, il y a encore quelques décennies. Aujourd’hui, les écrans sont partout, et inévitablement, votre bambin voudra un jour où l’autre imiter ses parents. Les experts qui ont étudié le sujet mettent en garde les adultes et rappellent combien une utilisation abusive des écrans peut être nocive pour le développement des enfants.

Quels sont les risques liés à la surexposition des écrans par les enfants ?

Avant de pointer les risques et les dangers des nouvelles technologies chez les enfants, il est bon de rappeler que celles-ci sont également une très belle opportunité d’acquérir des connaissances et des savoir-faire, si elles sont utilisées à bon escient. Il existe des tablettes pour enfants, des ordinateurs adaptés à chaque âge, qui lorsqu’ils sont utilisés avec mesure, s’avèrent être un plus dans leur apprentissage.

Mais attention, une surexposition aux écrans peut aussi avoir des effets dramatiques pour l’enfant. Le principal problème connu concerne le développement du cerveau et un retard de l’apprentissage des compétences de base. Une étude récente a pointé des retards de langage chez les enfants exposés aux écrans dès les premières années de leur vie. C’est l’habitude prise de s’installer devant un écran, qui influencerait le comportement de l’enfant, à développer une sorte de rejet pour l’école. S’il consomme trop de contenu très jeune à travers les écrans, c’est vers l’âge de 10 ans que se feront ressentir les conséquences, avec pour effet un intérêt moindre pour l’école et les matières enseignées, notamment les mathématiques. Ces enfants seraient aussi moins persévérants, moins autonomes et moins sociables.

L’autre risque de la surexposition est la diminution de la capacité d’attention et de concentration. Mais les écrans auraient aussi un effet encore plus inquiétant, en agissant sur le comportement. Les jeux vidéo et certains programmes de télévision sont relativement agressifs. Les jeux développent certes l’esprit combattif et de compétition, mais ces caractéristiques inculquées à un trop jeune âge peuvent rendre les enfants violents, impulsifs, agressifs. Ils risquent d’être irrités par le monde autour d’eux, quitte à finir par s’en détacher pour ne pas devoir l’affronter en permanence.

L’avant-dernier point est lié à ce mal-être vis-à-vis d’autrui. L’équilibre et le bien-être des enfants est en danger. Les enfants qui passent trop de temps renfermés dans le petit univers de leur téléphone portable, de leur jeu vidéo ou de leur programme télé sont moins heureux, voire même plus déprimés. Les études indiquent qu’à partir de 4 heures derrière un écran, des problèmes émotionnels peuvent se faire ressentir. En plus, le temps passé devant un écran est du temps qu’on ne passe plus autrement, là où autrefois les jeunes pratiquaient un sport, jouaient avec leurs amis et développaient des notions essentielles comme le partage ou le respect de l’autre. Cela nous mène au dernier point, qui est évidemment lié aux précédents. Les enfants qui passent beaucoup de temps devant les écrans développent des problèmes de santé. Ici, il existe une véritable corrélation entre la croissance du taux d’obésité chez les jeunes et la passivité induite par les écrans. 

Que faire pour protéger ses enfants des écrans ? 

Tout d’abord, rien ne sert de paniquer et de s’affoler. Si vous pensez que votre enfant passe trop de temps devant la télé, l’ordinateur, la tablette ou son téléphone portable, rien ne sert de parler d’addiction, de dépendance. On parlera d’abord de surconsommation et d’usage abusif. Par contre, cette surexposition doit tout de même être surveillée, puisqu’elle peut devenir pathologique à un certain moment. La bonne nouvelle, c’est que ce besoin de se retrouver devant un écran peut changer. À partir du moment où l’enfant a un cadre de consommation définit ou qu’une autre activité l’en détache, il passera moins de temps devant les écrans.

La première chose à faire est donc de mettre des limites et de définir le temps d’exposition aux écrans. Il faut qu’il apprenne à s’autoréguler et qu’il comprenne les enjeux pour sa santé future. En l’obligeant par exemple de rapporter dans un carnet chaque heure passée devant un écran, il prendra conscience du temps qu’il y consacre. La mauvaise attitude serait d’être réfractaire et de rejeter totalement l’intérêt de vos enfants pour les jeux vidéo. Essayez de vous y intéresser, de partager un moment avec lui et de discuter. Le but est de réussir à leur faire prendre de la distance en analysant le jeu avec un autre regard, tout en évaluant de votre côté si l’activité semble dangereuse ou pas. 

S’il aime tant les écrans pourquoi ne pas en profiter pour l’orienter vers quelque chose d’utile, comme un logiciel d’apprentissage. Outre les programmes spécialisés pour les enfants, cela peut simplement consister à lui apprendre qu’Internet peut être utile pour rechercher des choses à faire en vrai. On peut par exemple utiliser la technologie pour trouver des modèles de pliages pour faire des origamis ou apprendre des techniques photographiques ou de l’inspiration pour une activité artistique.

Enfin, il faudra aussi faire un travail personnel. Comment voulez-vous paraitre crédible si vous montrez le mauvais exemple ? Si vous êtes sans cesse au téléphone, sur votre ordinateur ou devant une série chaque soir, il est normal que l’enfant assimile votre attitude et la reproduise. Essayez donc de réduire vous aussi votre temps de consommation des écrans.

Quelles sont les limites d’âge pour autoriser les enfants à utiliser des technologies ?

En-dessous de trois ans, il est recommandé d’éviter la télévision et tous les autres écrans. Cela forcera l’enfant à développer des aptitudes fondamentales sans devoir recourir à une technologie de substitution. À partir de 3 ans, commencez à introduire la télé avec modération et pourquoi pas l’une ou l’autre tablette pour enfants qui ont un programme éducatif. Attendez 6 ans avant d’offrir une console de jeu personnelle. Continuez à limiter la télé et faites en sorte qu’il n’ait pas accès à un écran lorsqu’il se retrouve seul. Par exemple, la télé dans la chambre est fortement déconseillée. À partir de 9 ans, il peut avoir accès à la télé comme il le souhaite mais continuez à fixer une limite de temps. Internet peut arriver à cet âge. Soyez présent lors de son initiation et guidez-le tout au long de l’expérience. À partir de 12 ans, il a le droit de naviguer seul sur Internet. Prenez toutes les précautions nécessaires en amont pour protéger le contenu accessible. C’est aussi l’âge auquel il aura peut-être son premier portable, alors le voilà presque livré à lui-même avec les technologies. C’est pourquoi, toutes les bonnes pratiques apprises auparavant comptent.

← Article précédentArticle suivant→